Extraits choisis de compositions récentes... *

"Les médias médisent, commandent et interdisent

Mais disent tant de mensonges que leur nez s'allonge

Sans cesse ils ajoutent des cartes à un jeu bien troublant

Et médiabolisent ceux qui pensent autrement

...Je rêve de médias positifs

Où "journaux" rime avec "jours nouveaux"

Dont les mots ne nous rendent pas captifs

Mais nous invitent à sortir du chaos

...Curieux ils trouvent leur bonheur 

A s'enrichir d"avis différents des leurs

Grâce à eux après trop d'infos fantasques

Demain nous pourrons dire : Echec aux masques"

Jeux médiaboliques...ou vues médiapositives? (2020)

 

 

"Les femmes maigres ont toujours leur planche à repasser à portée de leurs doigts

Les femmes maigres, quand enfin elles prennent leur place, avec légèreté font le poids

Les femmes maigres au cinéma ne vous empêchent pas de voir quand elles s'installent devant vous

Les femmes maigres, raffinées comme Dame asperge, ont l'élégance du bambou

Les femmes maigres portent sur elles le poids des apparences et des préjugés

Les femmes maigres, pourtant, c'est de la qualité condensée, de l'énergie concentrée

Pourquoi dit-on toujours : "une bonne grosse", et pas "une bonne maigre"? "

Mince alors (2020)

 

"Nos lumières ont mis au jour

Un feu d'artifice-velours

Cette rencontre nous est cadeau

De nos riches différences 

A jailli un concerto

Plus fécond que le silence 

En m'offrant ton accessoire

Et parfois ton essentiel

Tu m'apprends à recevoir

Des présents providentiels

Pourquoi toi et pas ta voisine?

Monsieur Hasard me fascine

Avions-nous à reconnaître le lien qui nous relie?

Avions-nous à faire naître des instants d'harmonie?"

Hospitalité (2019)

"J'écoute la voix de ta sagesse centenaire

Me mets au diapason de ton âme tendre et sincère

Tu parles le langage des écureuils et des pics noirs

Serais-tu pour nous un arbre-miroir?

...Ruah, tu es un hêtre qui sembles immobile

 Et moi je suis un arbre qui marche, rarement tranquille

En restant sur place tu me pousses à avancer

...Ruah, mon hêtre, grand-frère bienveillant

Enigme des bois, entre ciel et terre, tu es bouleversant"

                                                                                                             (Paroles de (h)être, 2019)

"Le feu sacré de la passion

Les enthousiastes l'ont dans le coeur

Est-ce appel ou vocation

Et le secret de leur ferveur?"

  (Les enthousiastes, 2019)

                                                                                                 "Depuis l'espace de lumière

                                                                                                                   Mon âme assoiffée d'évolution

                                                                               C'est toi qu'elle a choisie pour accueillir ma vie sur terre

                                                                                                           Et si tu n'as pas toujours été parfaite

                                                                                                  Tu as été parfaite pour ma quête secrète "                                                                                                                               (Reconnaissance, 2016)

 

Ma vie n'est-elle pas un leurre

Quel est le fil conducteur

De ces jours lourds de tangage,

D'échouage ou de naufrage?

Toi l'amie coïncidence

A la douce bienveillance

Reconnaîtrai-je ta présence

Dans le don des circonstances?

Les graines d'une paix profonde

Dorment encore au fond de moi

Mais je sais que tu fécondes

Le terreau qui te reçoit

Je me fais donc réceptive

Aux messages de ta voix

L'émergence intuitive

Je l'accueille de ce pas

(Vous avez dit : Coïncidence?, 2017))

" Pourquoi toujours attendre 

Pour dire notre amour

Nos sentiments si tendres

En gestes de velours ? "

                                                                                                            (Pourquoi toujours attendre?, 2016)

" J'ouvre dans ma tête un champ de possibles 

Quand j'ouvre mon coeur à l'imprévisible... 

Vais-je embrasser le risque de risquer?...

Je quitte la terre ferme pour l'appel de l'eau

Et mon corps s'appuie sur la légèreté..."

            (Femme-papillon, 2015)   

" Vos différences sont des richesses

Et elles scintillent pleines de promesses

Ma fille, mes fils êtes révélateurs 

           D'une facette de mon bonheur...

 (A mes enfants, 2016) 

" Face à ce don il faut choisir      

Temple d'amour ou souvenir

Pure nostalgie ou LE tremplin 

Vers du bonheur tout plein les mains

...Aujourd'hui je me laisse aimer

Car mes forces et mes fragilités

J'apprends moi-même à les goûter

Et les partage à volonté"

         (Comme par toi, cher Bon-papa, 2015)

" Quand tu ne fais rien

Rien que m'écouter, quel présent!

Mon regard éteint 

Devient peu à peu étin...celant"

(Quand tu ne fais rien, 2017)

 

" Mets le plus subtil, la lumière est vibration

Et ils la découvrent chemin d'élévation

Ils se sentent un avec tous les éléments

Et voient en chacun le sacré de l'enchantement " 

           (La face cachée de la lumière, 2016)

                                                                                                           "Densité et légèreté s'épousent 

                                                                                      Pourquoi faudrait-il que je repousse

                                                                             La joie pétillante de la petite fille

                                                                 Pour l'âme de la femme accomplie?"

                                                                                                                                  (Epousailles, 2015)

 "De tout ton être, où que tu sois

Toi tu appelles ces parents-là

Et ils t'espèrent le coeur vibrant

Toi qu'ils appellent : notre enfant"

         (Par le train ou par leur ventre, 2015) 

" Selon eux il ne manque rien

Tout est bien au quotidien

Leur rire, leur tranquillité

Interpellent nos vies tourmentées

Ils peuvent bien sembler ne rien faire faire

Mais ils donnent l'essentiel 

Par l'éclat de leurs yeux clairs :

L'amour inconditionnel "

(Cet amour-là, 2017)

Extraits audio de l'Album "Femme-papillon" (2019)

Extraits audio de l'Album "Arc-en-Ciel" (2014)

*  Toute utilisation totale ou partielle des textes et chansons par

quelque procédé que ce soit, sans l'autorisation expresse de

leur auteur Christine Gelders est interdite